Rejoignez-nous sur

  • Facebook
  • Linkedin
  • Twitter

Arthrose

Ce n’est plus une fatalité… pour les chiens en tout cas. Pour l’Homme, il faut attendre encore un peu.

Hier, l’arthrose, c’était un traitement quotidien avec des anti-inflammatoires à vie 

L’évolution de l’arthrose est inexorable sans une approche radicalement différente :

  • Processus de dégénérescence du cartilage associé à des lésions de l’os sous-chondral
  • Maladie multifactorielle par essence avec une inflammation chronique qui peut évoluer à bas bruit jusqu’à devenir clinique
  • Cercle vicieux auto-entretenu : dégradation du cartilage => inflammation synoviale => dégradation du cartilage

Les traitements classiques ne sont pas suffisants :

  • Juste symptomatiques, ils ne ciblent qu’une composante (douleur ; inflammation)
  • Traitements quotidiens, contraignants pour le propriétaire et l’animal
  • Les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) à longue durée d’action sont difficiles à gérer en cas d’intolérance
  • Il y a un risque élevé d’intolérances digestives avec les AINS. Ils peuvent être contre-indiqués en cas d’affections concomitantes (insuffisance cardiaque…)

Aujourd’hui, la médecine régénérative et les cellules souches offrent de nouvelles perspectives pour vos patients

Les cellules souches : des produits qui changent le cours de l’arthrose 

  • Les cellules souches mésenchymateuses (CSM) néonatales sont classées parmi la classe thérapeutique des DMOAD (Disease Modifying OsteoArthritis Drugs), c’est-à-dire des traitements qui changent l’évolution de l’ostéoarthrose
  • Ces produits biologiques vivants agissent sur plusieurs mécanismes de l’arthrose
  • Elles stoppent la dégradation du cartilage (Saulnier N. et al. Osteoarthritis and Cartilage 2015)
  • Elles soulagent durablement l’animal ; avec une amélioration de la locomotion et du bien-être
  • Particulièrement adaptée aux chiens 1- intolérants aux AINS ou 2- avec une autre maladie qui contre-indiquent les AINS ou encore 3- les chiens jeunes avec une prédisposition et qui présentent les premiers signes d’arthrose
  • Une seule injection de cellules souches néonatales, c’est une amélioration durable des signes d’arthrose.

 

Cas clinique d’un Boxer dont le propriétaire vétérinaire a décidé d’utiliser CANIPREN
160610 Baloo – Dépêche Vétérinaire

 

En savoir plus

Connexion à votre espace

Mot de passe perdu ?

Créer mon espace

Connexion à mon espace de commande

Mot de passe perdu ?

Créer mon espace de commande

Connexion à votre espace

Mot de passe perdu ?